Bruit de voisinage

Faites-vous aider par un acousticien !

Les cas de nuisances sonores de voisinage sont nombreux : bruits d'équipements (pompe à chaleur, pompe de piscine,...) ou bruits de comportement (musique ou télévision trop forte, cris, bruits de pas entre étage,...) peuvent vite devenir insupportables. 

La résolution d'un conflit de bruit de voisinage est parfois rendue très compliquée par l'accumulation de plusieurs facteurs : absence de dialogue, mauvaise foi de l'un des partis, différences d'appréciation de la nuisance,...

Il devient parfois indispensable d'avoir recours à une personne externe, neutre et compétente, qui pourra réaliser des mesures de bruit et statuer objectivement sur les nuisances ressenties par le plaignant. C'est le rôle de l'acousticien.

Celui-ci intervient généralement après que les tentatives de régler le conflit à l'amiable aient échoué, que la municipalité ait été informée du problème, que la police municipale ou les services de l'Agence Régionale de Santé (ARS) soient intervenus pour réaliser des mesures de bruit ou aient refusé d'intervenir, ce qui fait que la situation perdure parfois pendant des années sans la moindre évolution.

stop-transparent.png

 Notre rôle est alors double :

  • nous intervenons pour caractériser la nuisance sonore perçue chez le plaignant, à l'aide d'une campagne de mesures acoustiques, d'une part. Ces mesures sont réalisées par un acousticien diplômé, selon les normes en vigueur et à l'aide d'appareils de mesure homologués de classe 1, soit la classe d'expertise. Elles sont donc opposables en justice.
 
  • Nous vous conseillons, d'autre part, sur les éventuelles solutions de traitement à mettre en oeuvre pour renforcer l'isolation acoustique d'un logement ou limiter le bruit à la source. Celles-ci peuvent, dans certains cas, nécessiter une étude acoustique plus approfondie.
N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande de devis ou d'informations complémentaires.

Important : nous vous conseillons de vous informer auprès de votre assureur sur la possible d'une prise en charge totale ou partielle des frais d'expertise acoustique engagés dans le cadre d'une procédure judiciaire.